Projet

La Voie de la Beauté

Walking in Beauty

Concert-rituel dédié aux médecines et mythes des Indiens Navajos en écho avec des chants médiévaux des îles dalmates

La Voie de la Beauté

L’Ensemble Variances sous la direction de Thierry Pécou constituait le point le plus expérimental du programme. (...) La musique est devenue une expérience spatiale et immersive. Tonnerre d’applaudissements du public.

Kölner Stadt-Anzeiger, juin 2018

Alors que tant de progrès scientifiques et technologiques révolutionnent notre monde et notre société consumériste, nous semblons pourtant perdre le contact sensible avec celui-ci.

La fascinante partition de Thierry Pécou, Femme changeante, Cantate des Quatre Montagnes pour deux contraltos et ensemble, est inspirée par les fascinants rituels navajos de guérison, dans lesquels la beauté (Hozho) signifie une forme d’harmonie et d’équilibre entre les forces psychiques et spirituelles, « un état intérieur qui surgit quand tout est à sa juste place ». Tout au long de l’œuvre, les instruments circulent autour du public, marquant quatre points qui rappellent les quatre montagnes sacrées navajos.  Ainsi, « la musique devient une expérience spatiale », un rituel à l’écoute de la sagesse des hommes médecines et de Femme changeante, Mère spirituelle des Navajos, déité de la vie et de la Création.

Six siècles plus tôt, des clercs glagolitiques des îles dalmates, sorte de mi-chamans, mi-prêtres, écrivaient dans des cahiers contenant des inscriptions et des dessins maladroits, des formules de magie et de médecine traditionnelle, des prières, exorcismes, amulettes à porter autour du cou, malédictions chassant les mauvais esprits ou les maladies... Ces anciens textes seront la base d’une création de Katarina Livljanić et de l’Ensemble Variances en forme de miniatures dramatiques dont le langage musical s’inspirera de la tradition des chantres glagolitiques dalmates.
L’œuvre Paseo de la Reforma du compositeur et guitariste Guillermo Diego, arrangée par Thierry Pécou pour l’Ensemble Variances, s’inspire de la vitalité des danses amérindiennes du Mexique tout en étant une sorte de portrait idéaliste de la Ville de Mexico.

Ce programme est conçu comme un rituel faisant voyager le public à travers le temps et l’espace, en écoute à la sagesse des hommes médecines et des prêtres-chamanes médiévaux. Approchez, rassemblés autour du feu. C’est le moment d’écouter et d’apprendre ce que la vie veut nous dire.

Rencontre, Abbaye de Noirlac, 2018

Kokla kokabula

Une création d’après les exorcismes païens et chrétiens dalmates

Katarina Livljanić

Programme

Option 1

Durée : 1h40 avec entracte

Guillermo Diego, Thierry Pécou

Paseo de la reforma pour flûte, clarinette, saxophone, violoncelle, contrebasse et percussions

Katarina Lilvjanić / Ensemble Dialogos

Kokla Kokabula, une création d’après les exorcismes païens et chrétiens dalmates

Thierry Pécou

Femme changeante, Cantate des Quatre Montagnes pour deux contraltos et ensemble instrumental

Option 2

VERSION COURTE. Durée : 1h10 sans entracte

Guillermo Diego, Thierry Pécou

Paseo de la reforma pour flûte, clarinette, saxophone, violoncelle, contrebasse et percussions

Thierry Pécou

Femme changeante, Cantate des Quatre Montagnes pour deux contraltos et ensemble instrumental

Effectif

Artistes invités

Katarina Livljanić mezzo-soprano
Noa Frenkel contralto

Ensemble Variances

Thierry Pécou direction
Anne Cartel flûte
Carjez Gerretsen clarinette
Nicolas Prost saxophone
David Louwerse violoncelle
Laurene Durantel contrebasse
Irinri Aravidou percussions
Marie Vermeulin piano électrique

Informations

Coproduction Festival d’Ambronay, Deutsch-Französisches Kulturfestival Arabesques, Théâtre de Cornouaille - Quimper. En partenariat avec l’Ensemble Dialogos.