Projet

Outre-mémoire

de Thierry Pécou

Expérience sensorielle autour de la mémoire de la traite négrière

Outre-mémoire

Au long d’Outre-mémoire, je voulais que résonne l’inconcevable, « l’incomprenable » dirait Chamoiseau, mais cela dans la concentration la plus grande, sans effet et sans dramatisation, tel « un silencieux tocsin ».

Thierry Pécou

Dans cette grande œuvre souvent comparée au Quatuor pour la fin du temps de Messiaen, Thierry Pécou nous entraîne une nouvelle fois dans une expérience musicale bouleversante appelant au recueillement méditatif. La partie de piano est conçue comme un centre de gravité entouré de ses satellites : la flûte, la clarinette et le violoncelle.
« Outre-mémoire (…) reflète musicalement la traite négrière… Le concert débute avant même que les musiciens de l’Ensemble Variances ne se soient positionnés sur scène. Ils s'approprient l'espace en se déplaçant, les sons viennent de partout… c’est toujours le rythme qui constitue la plus grande force motrice », écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung à propos de l’œuvre en mai 2019.

Acclamée depuis plus de 10 ans sur les scènes internationales, Outre-mémoire apparaît aujourd’hui comme un des programmes phare de l’Ensemble Variances.
O canto do cisne negro du Brésilien Heitor Villa-Lobos est un grand chant élégiaque et méditatif pour violoncelle et piano où le violoncelle plane au-dessus d'harmonies arpégées qui évoque les ondulations de l'eau. Cette courte pièce se place comme une épigraphe en ouverture de l’œuvre de Thierry Pécou.

Presse

Outre-mémoire (…) reflète musicalement la traite négrière… Le concert débute avant même que les musiciens de l’Ensemble Variances ne se soient positionnés sur scène. Ils s'approprient l'espace en se déplaçant, les sons viennent de partout… c’est toujours le rythme qui constitue la plus grande force motrice.

Frankfurter Allgemeine Zeitung, 3 mai 2019

Le son de la traite négrière. La façon dont le compositeur se réfère à la musique caribéenne et au jazz - pas simplement en le citant, mais en restant toujours fidèle à Thierry Pécou - fait d’Outre-mémoire une pièce fascinante !

Mannheimer Morgen, 10 avril 2019

La sombre beauté d’Outre-mémoire vient autant des allusions au fonds musical afro-cubain que de la narration distanciée du compositeur. Pécou invente son propre rite, aussi puissant par sa violence organique que par l’amertume mélodique dont il parsème l’ouvrage.

Diapason, 2004

Recontre avec Thierry Pécou

En écoute

Paused...
« »

    Programme

    Durée : 1h10, sans entracte

    Heitor Villa-Lobos

    O canto do cisne negro

    Thierry Pécou

    Outre-mémoire pour piano, flûte, clarinette et violoncelle

    Effectif

    Ensemble Variances

    Anne Cartel flûte
    Carjez Gerretsen clarinette
    David Louwerse violoncelle
    Thierry Pécou piano

     

    Discographie

    Outre-mémoire, Thierry Pécou
    Æon / Harmonia Mundi, 2004

    Informations

    Sur demande, possibilité d’accès aux archives vidéo.